Bebop

Bebop


Le bebop (ou be-bop ou, plus simplement, bop[1]) est un style de jazz qui est né et a prospéré dans les années 1940 et 1950. Les premiers enregistrements datent de 1945. Les thèmes de bebop ont d'abord été joués avant d'être écrits. Il se distingue grâce à ses accords dissonnants et ses montées chromatiques.

Le bebop est né de l'association de musiciens afro-américainsqui, après leurs obligations contractuelles dans de grands-orchestres, souhaitaient se libérer en s'affranchissant de la discipline des big bands. Des formations plus réduites laissant plus de liberté dans l'interprétation et plus d'opportunités de jouer des solos. Les premières expériences bebop sont le fruit des sessions de Charlie Parker, Dizzy Gillespie et Kenny Clarke.

Le bebop se singularise des autres styles de jazz par un tempo souvent très rapide, des phrasés dynamiques et des grilles harmoniques très fournies (les accords changent toutes les mesures voire très souvent plusieurs fois par mesure - par exemple dans Anthropology de Charlie Parker). Ce style demande donc une grande maîtrise technique de son instrument ainsi qu'une bonne oreille et une connaissance assez approfondie de la théorie musicale. Les musiciens du bebop n'hésitèrent pas à enfreindre les lois communément acceptées concernant l'harmonie ou la mélodie, créant des sonorités souvent volontairement dissonantes et parfois difficiles à apprécier pour des oreilles profanes.

C'est en s'affranchissant des contraintes du swing, et principalement celle d'être une musique de danse, que le bebop a marqué l'avènement du jazz en tant que courant artistique majeur reconnu par l'élite intellectuelle.

Hugues Panassié considérait le bebop comme une forme de musique distincte du jazz.

Quelques célèbres représentants du bebop 




Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×